lundi 16 janvier 2017

La succession - Jean-Paul Dubois

Petit-fils d'un des médecins de Staline, fils d’un médecin réputé de Toulouse, Paul avait un chemin tout tracé à suivre. Mais après avoir terminé ses études de médecine, il a préféré vivre de sa passion, la pelote basque, en partant pour Miami, où il est devenu joueur professionnel de ce sport très prisé par les parieurs dans les années 80. Au moment où s’ouvre le roman, Paul doit rentrer en France suite au décès de son père. Ce dernier s’est suicidé, entretenant une fâcheuse tradition familiale. Seul dans la grande maison vide où il a grandi en fils unique, Paul s’interroge et affronte des fantômes qui risquent de l’entraîner sur une pente des plus savonneuses.

Pas de surprise, Dubois fait du Dubois (en même temps c’est ce qu’il faite le mieux). On retrouve donc ici ses thèmes fétiches, à savoir un anti-héros prénommé Paul (le même prénom dans chacun de ses romans), une histoire de famille particulièrement dysfonctionnelle, un rapport au père complexe, des voitures (souvent anglaises), les USA (et plus précisément la Floride), une femme qui devient une obsession, etc. Mais aussi un cheminement intérieur où la solitude occupe une part essentielle, une quête existentielle, une nostalgie fortement teintée de mélancolie et cette question qui ne cesse de revenir en boucle mais dont on connait la réponse d’emblée : peut-on échapper à sa destinée ?

La Succession est le 21ème livre de Jean-Paul Dubois. Je ne les ai pas tous lus mais pour moi, ce n’est pas le meilleur. J’adore toujours autant ses personnages si attachants et son écriture ample et précise, son art du détail qui créé l’émotion à partir de petits riens (la fidélité d’un chien, un moment passé avec son meilleur ami, les paysages du pays Basque...).  Mais j’ai regretté de ne pas retrouver la pincée de second degré, d’autodérision et d’humour noir qui offre un soupçon de légèreté au milieu de sujets toujours pesants. Je crois tout simplement que je n’ai jamais vu Dubois aussi triste, aussi résigné (lucide diront certains), et ce n’est clairement pas dans cette posture que je le préfère.

Il n’empêche, retrouver cet auteur et son univers si particulier, même maussade, cela reste un plaisir à ne bouder sous aucun prétexte.

La succession de Jean-Paul Dubois. L’olivier, 2016. 234 pages. 19,00 euros.


Un cadeau de ma complice Noukette, avec qui j’ai le plaisir de partager cette lecture commune. 








49 commentaires:

  1. Par quel titre faut-il commencer, alors?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vie française bien sûr !

      Supprimer
    2. Une vie Française serait un très bon choix.

      Supprimer
  2. Je viens de le terminer.
    C'est mon premier Dubois, alors je ne peux juger sur les autres. Mais j'ai adoré. Paul cet anti-héros, ce mélange de Floride et de Pays Basque.
    Et certainement que je lirai une partie de ses précédents romans (21 ? ça fait déjà beaucoup).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis loin de les avoir tous lus cela dit.

      Supprimer
  3. Je le retiens et comme je n'ai pas de comparaison, je n'aurais pas ce bémol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut très bien découvrir l'auteur avec ce titre.

      Supprimer
  4. J'ai bcp aimé ce roman, mais c'est vrai qu'en y réfléchissant, à la lumière de ton billet, il manque un petit rien pour en faire un gros coup de cœur, et ce doit être sans doute ça, un peu d'autodérision et d'humour noir !
    Bisous jeune homme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que c'est un peu la marque de fabrique de l'auteur.

      Supprimer
  5. Un chouette roman ! Mon préféré reste "Une vie française" ;o)

    RépondreSupprimer
  6. Noukette disait que tu étais fan... et je découvre le nom de cet auteur chez vous deux ce matin.
    Étrange histoire.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais pas du tout cet auteur. Tu me conseillerais de commencer par quel titre du coup ? Parce que ton billet me donne bien envie d'essayer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vie française est parfait pour commencer.

      Supprimer
  8. Toujours pas lu même si je le croise régulièrement chez toi. Malgré tous tes gentils mots à son égard, il me manque quelque chose pour me faire sauter le pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'il n'est pas américain peut-être ?^^

      Supprimer
  9. Je suis très curieuse de découvrir ce titre, j'en entends beaucoup parler :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un des titres phares de la rentrée de septembre.

      Supprimer
  10. J'ai au contraire trouvé qu'il y avait beaucoup d'humour dans ce roman profondément mélancolique malgré tout, et c'est justement ce mélange des genres que j'ai aimé. Je relirai Dubois, une certitude ! Ravie que tu m'aies accompagnée dans cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dubois peut être beaucoup plus drôle que ça, crois-moi !

      Supprimer
  11. Un titre qui me fait envie, tout autant que le découverte de cet auteur...

    RépondreSupprimer
  12. Depuis le temps que j'en entends parler (mais pas trop sur les blogs), j'ai bien envie de me faire mon idée... Lequel as-tu préféré ? Si tu n'avais qu'un titre à retenir de cet auteur ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme répété plus haut, "Une vie française".

      Supprimer
  13. J'en ai lu moins que toi, visiblement. Du coup, je ne partage pas tout à fait ton point de vue : contrairement à toi, j'ai apprécié l'autodérision et l'humour pince-sans-rire. Mais sans doute, à te lire, est-il capable d'aller encore plus loin en la matière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup plus loin même. Là, je n'ai retenu que la tristesse...

      Supprimer
  14. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Vivement le prochain, alors.

    RépondreSupprimer
  15. Si je comprends bien tu en as pensé la même chose que moi !!!!

    RépondreSupprimer
  16. Ah encore un de ces auteurs qu'il faudrait que je lise un jour, mais la liste est longue. Et puis dès qu'ils ont plus de 10 livres à leur actif, ça devient difficile de choisir lequel commencer, alors ça retarde encore la lecture.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est de fermer les yeux et d'en choisir un au hasard :)

      Supprimer
  17. Je n'ai lu qu'un ou deux Dubois. Ceci dit, les thèmes de celui-ci ne m'attirent pas particulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le thème n'est ^pas très gai, j'avoue.

      Supprimer
  18. Je n'en ai lu qu'un seul mais j'ai adoré! Et je n'oublie pas "Vous plaisantez M. Tanner" que tu m'avais suggérée. J'Adore son humour et son sarcasme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mr Tanner est vraiment son livre le plus drôle.

      Supprimer
  19. J'ai aimé Vie française, j'ai arrêté la lecture du livre où il est question de M. Tanner... Depuis, je n'ai pas osé et tu ne me donnes pas trop envie de d"couvrir celui-ci

    RépondreSupprimer
  20. je crois que j'aime et j'aimerai tout ce que fait cet auteur :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, même si ça n'empêche d'avoir quelques bémols ;)

      Supprimer
  21. Je viens de l'emprunter à la bibliothèque, comme ça se trouve. J'avais aimé une vie française mais je n'ai rien lu d'autre de l'auteur... Wait and see :-)

    RépondreSupprimer
  22. Pas bon signe... j'ai lu cet auteur, je le sais, mais impossible de me rappeler quel ouvrage ni de quoi ça parlait... ;-)

    RépondreSupprimer
  23. C'était un des romans de la rentrée que j'avais repéré mais je ne l'ai pas lu. Pfff. Tu vas me dire, il n'est pas trop tard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, et tu peux même attendre la sortie en poche.

      Supprimer
  24. Un auteur que je n'ai encore jamais lu... Je note Une vie française donc!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !