dimanche 22 janvier 2017

Les lectures de Charlotte (30) : C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique

Pas si facile qu’on le croit d’être une créature fantastique. Prenez les licornes. Sabots luisants, corne torsadée, robe brillante et crinière d’or, elles en mettent plein les yeux. Sauf que leur quotidien n’est pas si simple. Faire du sport par exemple est un vrai problème. Et puis la corne utilisée comme perceuse par une copine bricoleuse, c’est moyennement glamour. Le dragon a d’autres soucis. Une queue trop longue qui se coince dans les transports en commun ou un rôle de gardien de princesse prisonnière bien pénible à vivre, surtout si ladite princesse passe ses journée à se plaindre. Il vaut sans doute mieux être une sirène me direz-vous. Et bien pas vraiment. Déjà il faut la voir au réveil avec ses beaux cheveux soyeux en pétard et une tignasse impossible à démêler. Ensuite, son chant envoûtant attire tous les prétendants, même ceux dont elle ne veut absolument pas. Enfin, si elles souhaitent se mettre à la danse, pas moyen de faire le grand écart. Bref, être une créature fantastique, ça fait peut-être rêver les foules mais dans la vie de tous les jours, il y a bien plus de désagréments que de bons moments.

Une collection que l’on adore à la maison. La mécanique est simple, un gag en deux pages avec à gauche une affirmation et à droite une illustration pour valider ou (le plus souvent) remettre en cause cette affirmation. Finalement on n’est pas loin du dessin de presse avec une seule image (celle de droite) pour faire mouche. Et ça fonctionne très bien, même si certaines situations sont tirées par les cheveux. Le dessin rond et les couleurs pleines de peps de Marie Voyelle participent grandement à l’atmosphère drôle et décalée qui se dégage de chaque album.

Charlotte a un faible pour le dragon, personnellement je préfère la licorne. J’apprécie son physique rondouillard loin des licornes sveltes que l’on nous vend dans les contes de fée. Savoir que les licornes n’ont pas toutes la taille mannequin est rassurant je trouve. A la fin de chaque volume la dessinatrice propose de reproduire en quelques étapes la créature présentée. Le genre de petit plus qui est grandement apprécié, croyez-moi !

Finalement, ces petits livres offrent plusieurs options : lecture plaisir et détente au moment du coucher, lecture autonome de l'enfant sans rien demander à personne ou éclats de rire pour les parents qui verront entre les lignes une pointe d’humour noir et de second degré. De la vraie littérature jeunesse tout public, donc. On attend la suite avec impatience, tout en se demandant quelle créature fantastique va être passée à la moulinette dans le prochain volume. Allez, je mets une pièce sur le vampire !

C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique de Sibylline et Marie Voyelle. Des ronds dans l’O, 2015-2016. Chaque volume, 24 pages. 11,00 euros.




10 commentaires:

  1. Je ne sais plus à qui je le disais, (peut-être à toi d'ailleurs) mais je suis vraiment lassée par ces licornes qu'on sert à toutes les sauces. Je fuis ce genre de titres systématiquement. Cette mode thématique ne me parle pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que tu as perdu ton âme de petite fille^^

      Supprimer
  2. Moi j'ai un fan des dragons qui crachent du feu .... ça pourrait plaire.

    RépondreSupprimer
  3. Hahaha j'adore le concept ! Le titre, les dessins, le ton... J'aime bien ce petit message aussi, derrière les apparences, les gens peuvent cacher tout un tas de petits tracas et problèmes. Bon, Noël est passé mais il y a toujours les anniversaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et on n'a même pas besoin d'une occasion particulière ;)

      Supprimer
  4. Carton plein auprès de mini miss avec es calbums ! Vivement la sorcière, le vampire ou autre bestiole !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que la prochaine serait la sorcière !

      Supprimer
  5. Moi je la comprends la p'tite Charlotte d'aimer les dragons, elle a un goût sûr pour les héros! <3 :D

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !