jeudi 17 août 2017

Les fantômes du vieux pays - Nathan Hill

Sa mère l’a abandonné alors qu’il avait 11 ans. Elle a disparu et n’a jamais donné la moindre nouvelle. Vingt ans plus tard, Samuel est devenu prof d’anglais dans une petite université. Il reçoit un coup de téléphone d’un avocat lui annonçant que sa génitrice a été arrêtée pour avoir agressé en public un candidat à la présidentielle. L’avocat lui demande d’écrire une lettre de soutien pour plaider sa cause. Hors de question pour Samuel, qui voit au contraire dans cette affaire une occasion de prendre sa revanche. Devant honorer un contrat avec un éditeur sous peine de se voir traîner en justice, il décide d’écrire un livre à charge sur cette mère indigne dont l’histoire passionne les médias. Pour mener son projet à bien il va devoir remonter le fil d’une destinée familiale mouvementée où subsistent beaucoup de zones d’ombres, quitte à réveiller quelques fantômes depuis longtemps endormis.

Un premier roman américain de plus de 700 pages et un deuxième pavé de l’été pour moi. 700 pages pour emmener le lecteur du Chicago d’aujourd’hui au New-York post 11 septembre, des émeutes étudiantes des années 60 à la Norvège des années 40. L’enfance de Samuel, son amitié avec Bishop balayée par la guerre en Irak, son histoire d’amour impossible avec Bethany la violoncelliste, la jeunesse de sa mère étudiante, le passé mystérieux de son grand-père, des personnages secondaires sur lesquels on s’attarde longuement comme Pwnage l’accro aux jeux en ligne ou la vicieuse Laura Pottsdam. Les fils narratifs se croisent, s’éloignent, se coupent subitement ou se rejoignent définitivement avec une virtuosité qui force l’admiration.

Un roman fleuve hyper construit et hyper maîtrisé. C’est drôle, cynique, terriblement lucide et sans la moindre illusion pour l’Amérique actuelle. Quelques bémols tout de même. Certaines longueurs (logique), les passages sur la jeunesse de la mère que j’ai trouvés moins passionnants et une ficelle romanesque avec le personnage du juge un peu trop grosse pour être totalement crédible. Mais je pinaille. Tomber sur un auteur de 39 ans capable de trousser un premier roman aussi ambitieux et aussi abouti ça n’arrive pas tous les jours alors autant ne pas bouder son plaisir. A l’évidence un des titres événements de cette rentrée littéraire, nul doute que l’on va beaucoup en entendre parler.

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill (traduit de l’anglais par Mathilde Bach). Gallimard, 2017. 720 pages. 25,00 euros.





54 commentaires:

  1. Évidemment, il me tente! C'est le 720 pages qui me rebute ces temps-ci. Les pavés, ici, c'est pour les vacances! Alors, il sera à mettre dans le prochain bas de Noël ou dans le prochain sac de plage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez moi aussi les pavés sont réservés aux périodes de vacances. C'est trop compliqué sinon...

      Supprimer
  2. Hum, la rentrée littéraire est bien là, depuis hier ça a démarré sur les blogs!
    On triera!^_^

    RépondreSupprimer
  3. Oui, ces quelques bémols (j'en ai aussi) ne pèsent pas lourd face à un très bon travail d'écrivain.

    RépondreSupprimer
  4. Cette première de couverture m'attire vraiment. Mais j'ai un peu les mêmes réserves que Marie-Claude par rapport au nombre de pages. Ce n'est pas vraiment le moment. Je n'ai toujours rien lu pour le boulot pendant les vacances et il va vraiment falloir que je m'y mette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le boulot tu devrais tomber sur quelques "petits" romans^^

      Supprimer
  5. Je ne suis pas du tout tentée mais je ne sais pas trop pourquoi. J'ai également lu l'avis du magazine Lire qui est en phase avec le tien mais il y a quelque chose qui me fait dire que non... (oui je suis quelqu'un de bizarre).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la peine d'insister, ce n'est pas comme si tu n'avais rien d'autre à lire ;)

      Supprimer
  6. Je profite de ma fin de vacances pour le commencer. Je passe d'un pavé à l'autre et je me rends compte que ça me manquait un peu de rester longtemps avec un même auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es bien plus amatrice de pavés que moi en tout cas.

      Supprimer
  7. Sans les longueurs, il aurait pu être un coup de coeur.
    Les personnages secondaires comme Pwnage ou Laura, même si ils sont intéressants, attachant pour l'un et détestable pour l'autre, m'ont éloignée du coeur de l'histoire. Mais effectivement, pour un premier roman, c'est fort bien maîtrisé

    RépondreSupprimer
  8. deux billets sur le m^me livres et deux billets qui me donnent très envie! diable diable....

    RépondreSupprimer
  9. un concert de louanges un peu partout !

    RépondreSupprimer
  10. Je viens de lire ton billet via FB... je craque, je vais le noter dans ma WL...Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  11. Voilà qui est extrêmement prometteur et alléchant ! Je note, je note !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très prometteur aussi pour la suite de la carrière de cet écrivain.

      Supprimer
  12. Tentant! Très ambitieux en effet pour un premier roman et si en plus il est réussi, c'est extra! Mais les 700 pages me freinent un peu, j'avoue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut avoir le temps de s'y plonger et de lui consacrer l'attention qu'il mérite.

      Supprimer
  13. Ce titre est tellement prometteur ! Pas sûre de le lire en grand format mais je le note! J'attends un peu.😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il sortira forcément en poche un jour ou l'autre.

      Supprimer
  14. Et tu n'es pas le seul à en dire du bien ! Le côté pavé m'effraie un peu mais c'est diablement tentant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne veux pas dire mais tu as d'autres pavés sous le coude avant d'attaquer celui-là :p

      Supprimer
  15. Ah oui ça a l'air bien en effet mais a priori, ce ne sera pas pour tout de suite (mais bon, tu as l'habitude avec moi). C'est que je suis en train d'explorer de la rentrée littéraire d'il y a plus de deux ans, et de remonter tout doucement ma PAL. J'ai noté 2 ou 3 titres de la RL 2017 tout de même mais 'm'est d'avis qu'on en entendra peu parler.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore mieux je trouve les titres dont on entend peu parler.

      Supprimer
  16. On se spécialise dans le pavé estival mon cher? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une spécialisation très temporaire, tu t'en doutes ;)

      Supprimer
  17. Je finis tout juste 22/11/63 en audio (35 heures d'écoute). Je vais donc faire une pause côté pavé mais il me tente beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stephen King, c'est ça ? Dire que c'est un auteur que je n'ai jamais lu.

      Supprimer
  18. En somme c'est un portrait de l'Amérique qui me tente énormément!

    RépondreSupprimer
  19. Noté pour mon groupe littéraire !

    RépondreSupprimer
  20. pas fan des pavés en général, mais je trouve celui-ci vraiment très alléchant, et je me laisserai tenter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, je pensais que tu aimais ça les pavés.

      Supprimer
  21. Même réticences que Marie-Claude mais tu titilles vraiment ma curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mettre sous le coude pour plus tard alors ;)

      Supprimer
  22. Il me fait vraiment très envie celui-ci !!!

    RépondreSupprimer
  23. Je le vois beaucoup depuis quelques jours et les avis sont enthousiastes, je vais me laisser tenter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'enthousiasme est justifié, crois-moi !

      Supprimer
  24. Evidemment je le retiens mais je crois que ce n'est que le début....

    RépondreSupprimer
  25. Paraît-il que malgré quelques défauts, c'est un très bon roman. Je verrai cela en septembre car cette lecture est dans mon programme de la rentrée littéraire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ça tu me diras ce que tu en as pensé et si ton ressenti est proche du mien ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !