mercredi 11 octobre 2017

La dame de fer - Michel Constant

« La salope a cané, bordel ! »

8 avril 2013, Margaret Thatcher passe l’arme à gauche et une grande partie de l’Angleterre se réjouit de cette excellente nouvelle. Quelques jours plus tard Donald, Abby et Owen se retrouvent après des décennies de séparation. Les deux derniers ont quitté leur bourgade d’enfance du Kent pour rallier Londres tandis que Donald est resté sur place pour succéder à son père aux commandes du seul pub du village. Avec le retour de ses amis d’enfance, il revit sa jeunesse tumultueuse, à l’époque où les mesures économiques de Miss Maggy la Dame de fer en faisaient baver à la classe ouvrière de tout le pays.

Une bière à la main, un bomber noir sur le dos, des Doc Martens aux pieds et les Clash en fond sonore dans un troquet enfumé alors que la pluie tambourine aux fenêtres, Michel Constant fait revivre l’Angleterre de 1985 avec un joli soupçon de nostalgie. C’est une belle histoire d’amitié, bon enfant et positive. Le dessin très « ligne claire », typique des BD franco-belge des années 80, est parfait pour restituer les décors de l’époque thatchérienne.

Pas forcément l’album de l’année mais un sympathique moment de lecture teinté d’optimisme mettant en scène des personnages touchants en diable. Simple et efficace à défaut d’être inoubliable, je connais quelques quinqas qui avaient 20 ans sous le premier septennat de Mitterand à qui cet album rappellera de bons souvenirs.


La dame de fer de Michel Constant. Futuropolis, 2017. 72 pages. 15,00 euros. 










20 commentaires:

  1. Pourquoi pas même si ce n'est pas la franche adhésion :P

    RépondreSupprimer
  2. j'ai noté ce titre suite au billet de (Stephie je crois?), et je viens de voir qu'il est en commande à la biblio! je patiente :)

    RépondreSupprimer
  3. J'y ai passé un très bon moment :)

    RépondreSupprimer
  4. J'avais hésité en librairie face à Ernesto (que j'avais pris et je crois que j'ai bien fait), mais je note quand même pour un emprunt bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  5. rhooooo j'avais noté chez Stephie et je renote ici :D

    RépondreSupprimer
  6. Tu as raison, j'aime de plus en plus les lectures qui me parlent du temps où j'avais 20 ans.
    Noté !

    RépondreSupprimer
  7. Un petit air de nostalgie, ça rafraichit... et c'est toujours bon à prendre !

    RépondreSupprimer
  8. Toute ma jeunesse, ça risque de faire un peu mal :-)

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis a priori pas fan du graphisme mais si je croise cette BD un jour je m'arrêterai peut-être un instant...

    RépondreSupprimer
  10. Je note pour passer un joli moment alors :)

    RépondreSupprimer
  11. Ah Michel Constant ! Il a l'air d'avoir une sacré personnalité ... Il était assis à côté de Kokor ce week end et je l'ai un peu observé. C'est fou comme cette couverture semble lui correspondre ... !

    RépondreSupprimer
  12. Le contexte est original, je note ce titre !

    RépondreSupprimer
  13. Bon, je vais m'en passer je crois...

    RépondreSupprimer
  14. Pourquoi pas, mais sans en faire une priorité... et puis ma bibli ne l'a pas !!

    RépondreSupprimer
  15. Pas sûr qu'il me plaise celui-là, je passe !

    RépondreSupprimer
  16. Déja repéré chez Stéphie alors que la couverture ne m'aurait pas attirée.

    RépondreSupprimer
  17. Le dessin ne me tente pas, je laisse passer .

    RépondreSupprimer
  18. Faisant partie des quinquas, j'y jetterai un œil ! Je l'avais déjà notée après le billet Stephie je crois bien.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !