vendredi 26 janvier 2018

Circus Parade - Jim Tully

Difficile de faire rentrer ce texte dans une case. Récit, chronique, roman, autobiographie ? Sans doute un peu de tout cela à la fois. Ce qui est certain c’est que Jim Tully y raconte son expérience de manœuvre dans un cirque itinérant au début du 20ème siècle. Lui, le vaurien, le vagabond, le « gamin du rail » a un jour quitté son habit de hobo pour être engagé en tant qu’assistant dans la ménagerie d’un cirque. Le début d’une aventure à travers l’Amérique profonde et une succession d’événements dont il est difficile de vérifier la véracité.

Pour éviter les ennuis au moment de la publication de l’ouvrage en 1927, Tully n’a pas révélé le vrai nom du salopard de promoteur qui menait ses troupes d’une main de fer. Malgré tout, son témoignage à charge contre les pratiques plus que douteuses du patron souleva de nombreuses critiques, tant chez les défenseurs du cirque que dans les ligues de vertu.

Il faut dire que l’auteur de « Vagabonds de la vie » exprime un point de vue sans concession sur l’univers circassien, loin des images d’Épinal bohèmes et poétiques. Son cirque à lui n’était qu’un ramassis de va-nu-pieds, d’escrocs, d’arnaqueurs, de repris de justice et de pauvres hères au service d’une galerie d’artistes tenant plus souvent du monstre que de l’athlète de haut-niveau. Une population misérable exploitée par des promoteurs uniquement guidés par l’appât du gain.

Au fil des chapitres Tully narre la mort du dresseur de lions tué par un ours aveugle, les pickpockets s’attaquant au public en train d’acheter ses billets, les bagarres avec les autochtones qui parfois éventraient le chapiteau à coups de hache, la jalousie des artistes en quête de popularité, le danger pour les employés noirs dans les villes du sud et les nuits dans les trains entre deux étapes. Un tableau sordide où une population à la marge survit dans des conditions effroyables raconté dans une langue très orale à la syntaxe parfois syncopée.

C’est brut, sans filtre,violent, et même si certains passages semblent très romancés le réalisme des descriptions est saisissant. Un texte dur qui déborde de vitalité et constitue un témoignage unique sur ce qu’était un modeste cirque itinérant dans l’Amérique de 1900. Le livre eut un grand retentissement au moment de sortie. Trop cru et dérangeant, il fut interdit dans certains états. Hollywood en acheta les droits d’adaptation mais suite au lobbying de la très influente « Circus Fan’s Association of America »,  le film ne vit jamais jour.

Circus Parade de Jim Tully (traduit de l’américain par Thierry Beauchamp). Les éditions du sonneur, 2017. 240 pages. 17,50 euros.   








34 commentaires:

  1. Au final, tu as apprécié ou non? Ce n'est pas clair.
    Je l'avais repéré. L'univers du cirque déjanté m'intrigue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final je ne saurais pas dire si j'ai apprécié. Il y a de très beaux passages et plein d'anecdotes qui m'ont laissé de marbre...

      Supprimer
  2. Pas pour moi ! Je ne sais pas si j'ai été traumatisée par La piste aux étoiles quand j'étais petite, mais je n'aime pas du tout cet univers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un univers qui peut être plus traumatisant que distrayant parfois je trouve.

      Supprimer
  3. L'univers du cirque ne me captive pas non plus... Pour une fois, je ne note pas.

    RépondreSupprimer
  4. L'univers du cirque ne me captive pas non plus, mais a priori, la façon de le raconter de Jim Tully devrait me plaire. En tous cas je l'espère parce que je l'ai déjà acheté, sur les conseils très élogieux d'une libraire !

    RépondreSupprimer
  5. L'univers du cirque, ma foi, je veux bien y plonger si l'écriture en vaut la peine, ce qui semble être le cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'écriture tente de rester au plus près du langage vernaculaire de l'époque, c'est vraiment intéressant.

      Supprimer
  6. Coucou
    Même question que Marie-Claude :-) en effet ton billet ne révèle pas si tu as apprécié cette lecture ou pas ?
    Bon Week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même réponse qu'à Marie-Claude alors ;)

      Supprimer
  7. J'avoue, je suis très étonnée de voir ce livre autour de l'univers circassien sur ton blog, je ne pensais pas que c'était ton genre de livres.^^ En tout cas, même si la curiosité et l'expérimentation sont mes maîtres-mots, ce n'est pas le genre vers lequel je foncerais personnellement, au milieu de toutes les tentations.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le parcours de Jim Tully qui m'intéresse à vrai dire. Il a eu une vie incroyable !

      Supprimer
  8. Bon, pas sûre d'être bon public ici...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te confirme que ce n'est pas pour toi ;)

      Supprimer
  9. bon billet mais pas du tout tentée...

    RépondreSupprimer
  10. Waouhh. Rien qu'en lisant le billet, on sent que la lecture du livre ne peut que se transformer en claque. Le plus étonnant reste pour moi la dernière phrase : "suite au lobbying de la très influente « Circus Fan’s Association of America »". Je ne connaissais même pas l'existence de ce lobby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une association très puissante au moment de la sortie de l'ouvrage.

      Supprimer
  11. Je ne suis pas sûre que cela me plairait !

    RépondreSupprimer
  12. comme tous les livres trop vrais ils ont du mal à trouver un public, surtout quand il faut casser un mythe , le romantisme du monde du cirque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout dans les années 30 où le cirque était très populaire.

      Supprimer
  13. J'ai "Vagabonds de la vie" dans ma pàl - il me tentera plus que celui-ci - le cirque ne m'attire pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de savoir ce que tu vas penser de "Vagabonds de la vie" !

      Supprimer
  14. Je vais m'en passer, il me paraît un peu trop violent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez violent, oui, je ne te le cache pas.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !