lundi 19 février 2018

Il n’en revint que trois - Gudbergur Bergsson

C’est l’histoire d’une ferme isolée dans un coin paumé d’Islande, à deux pas d’un champ de lave et de l’océan. Une ferme où vivent un vieux couple, leur fils, leurs deux petites filles et un gamin dont la mère malade ne peut s’occuper. C’est l’histoire de cette ferme avant, pendant et après la seconde guerre mondiale. L’histoire de cette ferme à l’aune de l’évolution d’un pays foncièrement rural que le conflit va amener sur le chemin de la modernité.
D’abord grâce à l’occupation anglaise, ensuite et surtout grâce à l’arrivée des américains et de l’installation de leurs bases militaires un peu partout sur l’île.

Le roman raconte donc les décennies du 20ème siècle qui ont transformé la société islandaise à travers une galerie de personnages avec lesquels on partage quelques années. Et c’est tout le problème selon moi. On navigue de l’un à l’autre, on commence à s’attacher à certains qui disparaissent soudainement et dont on n’entend plus jamais parler. L’ensemble manque de liant, d’épaisseur, tout va trop vite et les différents événements sonnent comme des anecdotes, rien de plus. En gros je me suis ennuyé. Et pas qu'un peu. Quand je mets plus de quinze jours à lire 200 pages ce n’est pas bon signe. Du tout.

J’ai bien compris la volonté de l’auteur de montrer la difficulté pour un pays enfermé dans ses traditions ancestrales de se confronter de façon brutale à la modernité, j’ai bien compris que le personnage central de son texte est la ferme isolée et non ceux qui gravitent autour d’elle mais il m’a manqué beaucoup trop de choses pour que ce roman passionne. Dommage parce qu’une fois encore la traduction d’Eric Boury est impeccable.

Il n’en revint que trois de Gudbergur Bergsson (traduit de l'islandais par Eric Boury). Métailié, 2018. 210 pages. 18,00 euros.






















44 commentaires:

  1. Tout à fait dommage. Les bémols sur ce roman sont nombreux... J'ai presqu'envie de passer mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a quand même qui ont beaucoup aimé.

      Supprimer
  2. Ah trainer sur 200 pages ce n'est pas vraiment bon signe...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai regretté aussi l'abandon de certains personnages, je comprends tes critiques, mais je ne me suis pas ennuyée et j'ai été assez captivée par cette atmosphère particulière dans la ferme isolée au bout du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu l'as plus apprécié que moi !

      Supprimer
  4. oh dommage !! Je ne me suis pas ennuyée du tout et c'est un roman que j'ai beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé partager ton ressenti positif.

      Supprimer
  5. J'étais très tentée suite à l'avis d'Aifelle, je le retiens et je verrais bien si je tombe dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est que tu te fasses ta propre idée ;)

      Supprimer
  6. J'avoue que je n'ai compris qu'après coup (en écoutant les Bibliomaniacs) que le personnage central était la ferme. Ce n'était pas si évident... En tout cas, je me suis ennuyée aussi, alors que l'histoire d'une ferme en Islande, a priori, avait tout pour me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi elle avait tout pour me plaire cette histoire.

      Supprimer
  7. Ah chiotte. ce roman était pourtant bien tentant

    RépondreSupprimer
  8. Bon, je crois bien que je vais passer mon tour...

    RépondreSupprimer
  9. Tu as compris beaucoup de choses, mais ça n'a pas suffit.

    RépondreSupprimer
  10. même problème...j'ai aimé le sujet, j'ai aimé l'angle mais j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages, et j'ai fini par m'ennuyer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes sur la même longueur d'ondes alors ;)

      Supprimer
  11. un avis partagé, certains ont aimé (comme moi) et d'autres pas, pas de bol tu fais partie du deuxième ! moi non, et j'ai trouvé qu'on suit quand même la mère, le père et le fils pendant fort longtemps (par rapport à des romans "chorale" avec 30 personnages..)
    une bonne lecture à venir j'espère pour toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis rattrapé depuis, j'ai lu Louise Erdrich ;)

      Supprimer
  12. Je ne lis pas car ce sera une de mes prochaines lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de savoir ce que tu vas en penser.

      Supprimer
  13. Un auteur islandais et une couverture de livre qui évoque beaucoup de souvenirs en moi ... <3
    Certains bémols, mais c'est l'Islande si chère à mon cœur, avec ses fermes, ses moutons, ses lagons, ses volcans...
    Merci pour cette découverte... Bisous Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture qui te ferait sans doute du bien <3

      Supprimer
  14. Je viens juste de sortir d'un roman islandais et du coup, j'ai envie de rester un peu dans ce pays... je verrai si celui-ci peut me plaire plus qu'à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sinon je peux te conseiller "Les rois d'Islande" que je viens de commencer et qui me plait beaucoup plus !

      Supprimer
  15. Ce livre m'attirait bien mais ton avis mitigé n'est pas le premier que je lis... ça me refroidit un peu.
    Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pouvais difficilement être positif.

      Supprimer
  16. Je l'ai vu passer sur plusieurs blogs celui-là. Au début, le contexte et l'idée de l'intrigue me parlaient bien, mais au fur et à mesure des avis, j'ai compris que ce n'était pas l'urgence du moment.;-)

    RépondreSupprimer
  17. Réponses
    1. Pas forcément mais disons que ce ne doit pas être une priorité.

      Supprimer
  18. J'aimais beaucoup le titre et j'aime beaucoup les traductions de Boury mais bon, je passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais comme toi avant de le lire par rapport au titre et au traducteur.

      Supprimer
  19. Ce n'est pas le premier avis négatif que je lis à son sujet...

    RépondreSupprimer
  20. J'ai lu des trucs pas très positifs sur ce livre... je passe mon tour. J'ai quelques bons pavés américains qui m'attendent ! Une Comète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bon pavé américain déçoit rarement !

      Supprimer
  21. Deuxième chronique peu enjouée que je lis sur ce livre. Il ne passera pas par moi. Et tant pis pour l'Islande cette fois (La trilogie islandaise m'attend...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée, qu'est-ce que tu attends pour te lancer dans cette somptueuse trilogie ????

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !